• Depuis quelques années malheureusement, l'île de la Réunion est associée, non pas à ses paysages somptueux et donc aux randonnées magnifiques à y faire, ni à sa richesse culturelle, mais aux attaques de requins, qui ont toujours existé, mais qui ont été récemment très médiatisées, car il y a eu quelques séries noires.

    Et quand en plus, en arrivant à Saint Denis de la Réunion, lors de l'atterrissage, un message indiquant qu'il ne faut pas se baigner à cause des requins dans les zones non surveillées, ça ne rassure pas vraiment.

     

    Alors, est-il envisageable de se baigner?

    Description de l'île:

    Il est vrai que lorsque l'on pense à une île, surtout sous les tropiques, on imagine les plages de sable fin, les cocotiers et le farniente.

    plage du Sud Sauvage

    L'île de la Réunion, car c'est une île géologiquement jeune (3 millions d'années), n'a pas encore eu le temps de se créer beaucoup de plages de rêve, ni de lagons somptueux entourant l'ensemble de l'île. La majorité de l'île ne possède que des plages de galets ou de roches volcaniques assez inhospitalières, avec de forts courants marins. La faune y est quand même assez riche et on peut régulièrement rencontrer dauphins, baleines et... requins.

     

    R comme requin. Est il possible de se baigner à la Réunion?

     

    De jolies plages quand même?

    Les jolies plages, qui ne concernent que 40 km sur les 207 km de l'île sont situées sur la partie ouest majoritairement et un peu aussi dans le sud : sable blanc ou sable noir, c'est variable, mais pas toutes protégées par le lagon (présent sur une vingtaine de kilomètres seulement. Or quand il n'y a pas de lagon, les courants sont relativement forts, la pente assez abrupte ; et risque de requins ou pas, personnellement je ne trouve pas que ce soit l'endroit le plus agréable pour se baigner (OK, je n'aime pas les vagues, donc mon avis n'est sans doute pas très représentatif !!!)

     

    R comme requin. Est il possible de se baigner à la Réunion?

     

    Où se baigner, où est-ce interdit ou franchement déconseillé?

    En fait, il faut comprendre qu'il est interdit ou fortement déconseillé de se baigner sur les plages où il n'y a pas de lagon, donc par exemple Boucan Canot, Roches Noires, Grande Anse (l'une des plus belles de la Réunion, mais il y a une petite piscine naturelle quand même), Étang Salé. 

    En revanche, l'Ermitage, Trou d'eau, Saint Leu et Saint-Pierre sont parfaites, avec un beau lagon, pas de vagues et surtout pas de requins !

    Donc, oui, il est tout à fait possible de se baigner dans le lagon et dans des conditions assez idylliques, notamment si l'on veut admirer les poissons colorés de toutes sortes ailleurs que dans l'aquarium, mais  que je conseille aussi de visiter! Le sable peut être recouvert de coraux et petits branchages, mais finalement, cela donne des possibilités de jeux supplémentaires pour les enfants!

     

    Plage de Terre Sainte, Saint Pierre

     

    Que prendre avec soi pour se baigner?

    Les petites options pouvant être utiles, outre parasol, maillot de bain, crème solaire,...:

    • Masque, palme et tuba pour les plus grands
    • Pour les plus jeunes, un hublot, comme on en trouve chez Décathlon. Ils pourront eux aussi voir les poissons!
    • Bien se protéger du soleil, si possible avec une combinaison, surtout si l'on est en pleine séance de snorkeling! Il tape dur le coquin de soleil!
    • De petites sandales, car il y a pas mal de coraux qui peuvent piquer et des concombre de mer, très peu appétissants (mais sans danger, juste tout mous et visqueux!)

    Plage de l'Hermitage

    Bonne baignade et bonne balade en bord de mer, les deux sont possibles, c'est encore mieux non!

     

     


    2 commentaires
  • L'île de la Réunion est multiculturelle et multicultuelle, du fait de différentes vagues d'immigration.

    Afin de mieux comprendre cette richesse et d'en approfondir certains aspects, j'ai pu effectué le circuit religieux à Saint Denis, organisé par l'association "Guid a nou".

     

    Rue Maréchal Leclerc, Saint Denis, Réunion

    Cette visite guidée de 3 heures est à la fois très bien expliquée et agréable car les différents sites visités sont assez proches,  et situés aux alentours de la rue pietonne du Maréchal Leclerc. Cela permet ainsi une petite pause cérébrale entre deux lieux! Rien de tel pour ensuite écouter encore plus attentivement la guide et retenir quelque peu le contenu de ses explications!!!

     

    Au programme, 4 religions, par le biais de 5 sites:

    En premier lieu, la cathédrale Saint Denis, dont on nous révèle l'histoire. J'ai surtout aimé les explications concernant les nombreux détails architecturaux, sculptures et objets de décoration intérieur et extérieur auxquels je n'aurais autrement pas du tout prêté attention. 

    Cathédrale Saint Denis, Réunion

    Par la suite, nous nous sommes rendus dans deux temples chinois, le temple Chane  et le temple Lisi Tong avec quelques explications sur leur mode de fonctionnement, sur les chinois de la Réunion et le taoïsme.

    Les religions à la Réunion

    Il ne s'agit alors pas uniquement de sites religieux, où l'on célèbre le culte des ancêtres, mais ils avaient la fonction aussi d'accueillir les nouveaux migrants. ils constituaient par ailleurs des lieux de rencontres de la communauté chinoise et où l'on peut discuter, jouer,...

    Guan Di, temple chinois Chane, Saint Denis de la Réunion

     

    Puis, et ce fut sans doute le clou de la visite, nous nous sommes rendus dans la Mosquée Noor al islam, la plus vieille de France et située en pleine rue commerçante de Saint Denis. Ici, c'est l'imam lui même qui nous parle de son culte, de manière très ouverte, nous montre comment effectuer les ablutions, l'appel à la prière et l'une des salles de prière. Outre la visite de la mosquée, c'est donc surtout la pratique du culte musulman que l'on apprend à mieux connaitre.

     

    Mosquée Noor al Islam

    Enfin, pour terminer ce circuit, nous nous sommes rendus, toujours dans la rue du Maréchal Leclerc au temple hindou Kalikambal. Il n'était pas prévu de le visiter de l'intérieur, (il était de toutes les façons fermé au moment de notre passage) mais d'avoir déjà de premières explications sur ce culte si riche et complexe.

    Temple Kalikambal

     

     

    Appréciation:

    J'ai beaucoup aimé cette visite très bien conçue, en matinée, qui permet de mieux comprendre les différentes religions pratiquées sur l'île. Il faut savoir que plusieurs religions (notamment religion catholique et hindous) peuvent être pratiquées par une même personne, qu'il y a aussi un certain syncrétisme (par exemple présence de la Vierge Marie dans le temple chinois Chane), des pratiques spécifiques (culte de Saint Expedit, ...). Il s'agit d'une grande richesse qui nécessite certains éclairages. Bien entendu, beaucoup de choses me restent encore très obscures, mais la religion étant très importante dans la vie des réunionnais, il me semble que ce circuit permet d'avoir un premier éclairage, autrement que dans les livres de la religion à la Réunion. Bref, si le sujet vous intéresse, n'hésitez pas!

     

    En pratique:

    Horaire et  durée: le samedi matin, de 9h00 à 12h00

    Lieu de rencontre: devant la cathédrale Saint Denis

    Tarif: 20€

    Réservation: auprès de l'office du tourisme de Saint Denis ou sur le site de Guid'a nou

     

    Et pour découvrir d'autres temples hindous, je conseille de visiter le temple du colosse à Saint André ou de lire cet article en cliquant sur la photo:

    temple Narassingua Perournal, Saint Pierre, Réunion

     

     


    1 commentaire
  • Le grand raid, c'est l'évènement sportif incontournable réunionnais. Toute l'île vibre pour tous ces trailers qui ont décidé d'aller courir à travers la Réunion ! Cette année, il avait lieu le weekend du 23 au 26 octobre 2014.

    Le grand Raid, l'évènement de l'année à la Réunion

     

    Qu'est ce que le Grand Raid, autrement appelé Diagonale des fous?

    • C'est un ultratrail, donc une course extrême,
    • 172km et 9900m de dénivelé positif,
    • C'est la traversée de l'île, de Saint Pierre, en passant par le Piton de la Fournaise, le cirque de Cilaos, puis Mafate, pour terminer par la Grande Chaloupe, le Colorado et s'arrêter à Saint Denis. Ouf ! 
    • François D'Haene et Nathalie Mauclair (sur la droite de la photo) qui ont remporté la course en respectivement 24h25min et 31h27 min.
    • 1200 bénévoles

    Le grand Raid, l'évènement de l'année à la Réunion

     

    Mais si on est juste à moitié fou, comme mon chéri, alors on peut quand même courir ?

    Oui, on ne s'inscrit "qu'au"

    • Trail de Bourbon (93 km pour 5200m de dénivelé positif), avec un départ à Cilaos
    • Ou au Trail de la Mascareigne (67 km pour 4000 km), en commençant à Hell-Bourg pour une arrivée aussi à Saint-Denis.

    Le grand Raid

     

     

    Quoiqu'il en soit et quelle que soit la course choisie, participer à l'une des trois courses du grand raid, c'est, après de longs entrainement et sorties tout au long de l'année, un subtil mélange de plaisir en

    • participant à une course folle,
    • traversant des paysages magnifiques,


    Mais ce sont aussi du courage et de la souffrance en :

    • Fournissant des efforts incroyables,
    • Ayant des ampoules partout,
    • Acceptant de souffrir,
    • Ayant le ventre en vrac (il parait qu'il y avait un nombre de vomi de pâtes impressionnant sur les chemins, miam !)
    • Risquant des blessures,

    Enfin, c'est avoir la fierté d'avoir frôlé, ou dépassé ses limites et ce pour la majorité des coureurs pendant 1 à 3 jours (et nuits bien sûr) ! 

     

    J'aime cette course, car elle permet à la fois à de grands champions et à de très vaillants, mais trailers amateurs de se cotoyer. Les premiers courent beaucoup, les suivants passent  davantage de temps à marcher dans les pentes réunionnaises. A chacun ses possibilités, son niveau, mais l'essentiel est surtout de participer et de terminer.

    Cela entraîne aussi une certaine solidarité chez l'ensemble des participants : interdiction de passer à côté d'un coureur mal en point sans lui demander s'il a besoin d'aide. 

    Le grand Raid, arrivée et fête à la Redoute, à Saint Denis


    Je suis bien incapable de fournir ou de même envisager de réaliser un tel effort, mais l'ambiance qui s'en dégage est juste incroyable. Il y a toujours un voisin, une collègue, un ami alors forcément, on a envie de les encourager, par des mots, des sms... Car avec les puces électroniques, on est au courant presque en direct de l'avancée de nos chers protégés dès le passage à un endroit clé, avec son temps, son classement. Et comme sur internet, les résultats des années précédentes sont encore en ligne, je me suis retrouvée à devoir faire un comparatif entre 2013 et 2014, qui participait à la Bourbon !

     

    Nous étions ainsi samedi soir à la Possession, donc presque sur la fin de la course. 

    Le grand Raid, coureur à Possession Ecoles

    A ce niveau de la course, on voit peu de monde ayant encore la force de courir, mais marcher constitue déjà un exploit. Certains sont sur les chemins depuis 48 heures quand même, souvent le regard un peu vide.

    Il faut aussi reprendre des forces, voire dormir quelques minutes sous une couverture de survie, se faire soigner ou masser par kiné et médecins. Et la seule mission des spectateurs bien sûr : encourager tous ces fous qui vont continuer à gravir les montagnes durant la nuit !

     

    Allez, l'année prochaine, j'essaierai au moins de m'inscrire parmi les bénévoles, je crois que ça me permettrait de vivre cet évènement de l'intérieur, en fonction de mes possibilités personnelles !!!

     

    Et bien sûr, je félicite mon chéri qui a terminé en 22 heures et des poussières la Bourbon et a terminé 202ème sur 1600 participants, à 2 heures du matin. La grande classe !

     

     


    7 commentaires
  • Cet été, j'ai séjourné quelques jours à Munich.

    A cette occasion, j'ai pu découvrir, par une journée pluvieuse le Verkehrszentrum, soit le musée des transports.

     

    Le musée des transports à Munich, Verkehrsmuseum

    Il s'agit d'un excellent musée qui plait autant aux enfants, (au moins dès 2 ans vu le ravissement de mon petit bonhomme et de son acolyte du même âge) qu'aux parents.

    Et je ne pense pas me tromper en disant que j'ai pu voir presque plus d'enfants que d'adultes tous aussi attentifs!

    Le musée des transports à Munich, Verkehrszentrum

    Très visuel et concret, ce musée permet de voir de véritables voitures, motos, vélos, bus, tramway, locomotives et autres wagons de toutes les époques et en excellent état. Il est même possible de rentrer dans certains wagons pour les découvrir de l'intérieur. Enorme pour les plus jeunes!!!

    Le musée des transports à Munich, Verkehrsmuseum

     

    Pour les lecteurs, il y a bien sûr plein d'explications pour en apprendre davantage. Bon personnellement, je me suis contentée d'admirer tous ces véhicules et de garder un œil sur petit bonhomme, qui ne savait plus où donner de la tête !!!!

    Constitué de trois salles gigantesques et très hautes, ce musée est très spacieux (12 000m2) lumineux, même par un temps très gris et plutôt silencieux ce qui rajoute au plaisir d'y rester. Initialement la halle principale construite en 1907 était dédiée aux foires et expositions. La réhabilitation en musée est tout à fait réussie.

    Le musée des transports à Munich, Verkehrsmuseum

    Et comble du bonheur pour les enfants, dans la dernière salle, il y a un très grand espace de jeux, avec des puzzles, des trains, des livres sur le thème du musée. Bref tout est pensé pour eux.

     

    Comble du bien penser pour les familles, un espace pique nique est réservé dans un coin!!!

    Nous avons préféré manger dans le Biergarten situé à une centaine de mètres de là, qui lui aussi possède une belle aire de jeux intérieur pour les enfants, ce qui nous a permis de bien terminer cette escapade culturelle munichoise !

     

    Je retournerai avec plaisir dans ce musée lors de notre prochaine visite munichoise, pour peut être y prendre aussi un peu plus de temps pour lire les explications !!!!

     

    Le musée des transports à Munich, Verkehrsmuseum

     

    Adresse:

    Am Bavariapark 5

    80339 München/Munich

     

    Et en terme d'accessibilité:

    Accessibilité facile en métro, avec un escalator et un ascenseur pour la poussette!!! 

    Métro: Schwanthalerhöhe (U4 et U5)

     

    Bus: 134

    Pas de marche et des ascenseurs pour passer d'un étage à l'autre ! 

     

    Jour d'ouverture:

    Tous les jours de 9.00 à 17.00, sauf certains jours fériés, indiqués ici

     

    Tarifs:

    6 € pour les adultes, gratuit pour les moins de 6 ans et 3€ pour les 6-15 ans

     

    Pour plus d'explications et d'informations, le site internet en allemand ou en anglais.

     

    D'autres idées sorties avec des enfants?

     

    Aquarium de Saint Gilles les Bains, Réunion Conservatoire botanique de Mascarin, Réunion La cité des enfants, la Villette, Paris

     

     

     

    Rendez-vous sur Hellocoton !


    votre commentaire
  • Forêt de l'Eden et toutes ses fougères

    Dans la famille, on aime marcher, être au grand air et profiter de chaque instant pour découvrir un peu plus l'île de la Réunion !

    Alors on commence tôt dans la vie, en espérant que notre puce qui a eu 10 jours samedi dernier apprécie tout autant que son grand frère !

    Parking et début de la balade vers la forêt d'Eden

    Déjà sur la fin de grossesse nous avons eu l'occasion de tester des randonnées faciles avec peu de dénivelé, tel l'ilet Quinquina, le bassin passage, ou les trois bassins, sans parler de Bassin Vital, la dernière en date. Car, oui, après j'ai dçu mettre un peu le hola sur mes envies !

    Piton du Bras des lianes

    Nous continuons donc dans cette série avec cette fois-ci, une balade jusqu'au kiosque de l'Eden, sur les hauteurs de Saint-André, sur l'est de l'île.

    Voilà une balade facile, et agrémentée de quelques kiosques avec barbecue au feu de bois, et vue au loin sur l'océan. La végétation est riche et variée : fougères de toute sortes, goyaviers (faudra penser revenir au moment de la cueillette de mai à juillet !), et autres plantes dont j'ignore le nom !

    fougère

    fougères

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Alors que le chemin est plutôt large au début, il se rétrécit ensuite et est agrémenté de nombreuses petites marches et d'un passage bien entretenu. On est vraiment dans la balade facile mais très agréable !

    Chemin agrémenté de goyaviers

    Vers la fin de cette balade, on arrive dans un petit champ de thé réhabilité, car oui, ici au XIXe et début du XXe siècle on cultivait cette plante. C'est donc un petit rappel historique bien utile. 

    vue du kiosque sur le Piton Bras de Lianes

    Après l'avoir traversé, on arrive à une belle aire, avec jolis kiosques et le calme absolu. Dommage, nous n'avions pas pris notre pique-nique, mais l'herbe très accueillante, nous a permis de réaliser une micro-sieste !!!

     

    kiosque de l'Eden

     

    Durée:

    2 heures, sans les pauses photos, repos et panorama

     

    Dénivelé:

    200m

     

    Comment s'y rendre:

    Sortir sur la route de Salazie, prendre ensuite à gauche, direction Rivière du Mat et suivre ensuite sur une dizaine de km en direction de la forêt de l'Eden et de la Cascade du Chien.


    2 commentaires